3 étapes pour vous former GRATUITEMENT sur internet pendant le confinement

Voulez-vous profiter de la période de confinement pour vous former gratuitement ? C’est possible. Vous pouvez apprendre presque tout ce que vous voulez, et presque dans toutes les disciplines : droit, psychologie, administration, environnement, informatique, langue, intelligence artificielle, etc. C’est simple et facile. Voici comment y arriver en 3 étapes !

Juste avant d’aller aux étapes, un peu de pédagogie ! Avez-vous déjà entendu parler des MOOC ? Si oui, c’est déjà un acquis précieux pour avancer avec assurance ; si non, vous êtes au bon endroit pour tout comprendre d’un seul coup et lisez donc avec parcimonie !

L’acronyme MOOC, basé sur les initiales de Massive Open Online Course (en français CLOM : Cours en Ligne Ouverts et Massifs), désigne un type de formation en ligne via des cours (textes et vidéos) permettant à tous d’y accéder, soit à titre gratuit soit de manière payante, et d’obtenir à la fin un certificat ou de passer des tests pour la validation des acquis.

Plusieurs dizaines de milliers de MOOC sont aujourd’hui en ligne, dans presque toutes les langues, mis en ligne par les plus grandes institutions académiques du monde, comme Harvard, MIT, Berkeley, ULaval, Paris-Saclay, etc. Pour les suivre, rien de plus simple. Il vous suffit de vous inscrire auprès de l’université demandée ou via des plateformes internationales. Les plus connues sont Udacity, Coursera, edX et FUN (France Université Numérique)[i]. Maintenant, place aux étapes !

1. Arrêtez au flux d’informations sur le Covid-19

Vous êtes hyper-connecté(e), hyperinformé(e) sur l’évolution de la pandémie ? Ce n’est pas une bonne idée. Je vous le répète : « ce n’est pas du tout une bonne idée ». D’ailleurs, dans notre précédent article, Jean Rico Paul vous a déjà conseillé les comportements à adopter pour bien vivre la période de confinement (Cliquez-ici pour lire l’article). Je les ai incorporés, et ça fonctionne à merveille.

En fait, les médias – surtout les médias d’actu en continu – diffusent des informations pour susciter l’émotion ; pour faire du sensationnalisme. Un événement très simple peut faire l’objet de 10 articles dans un même média, avec à chaque fois un focus qui vous fait flipper. Vous devez être informé(e) certes, mais faites-le intelligemment. Comment ? Si vous êtes obligé(e) à surfer sur le net tout le long de la journée, désabonnez-vous aux médias d’actualités en continu. Par ailleurs, lisez les sources d’informations crédibles deux fois par jour (je vous conseille : à midi et à 18 heures, pour ne pas gâcher la journée).

2. Disposez un peu de temps pour l’apprentissage

D’aucuns pensent que le temps du confinement ne soit pas aussi précieux que le « temps normal ». C’est complètement faux. Même quand vous ne faites pas de télétravail, votre université ne continue pas à fonctionner en ligne, ce temps mérite d’être organisé, d’être géré.

Tous les soirs ou les matins avant de quitter le lit, faites un emploi du temps avec l’ensemble des activités à réaliser au cours de la journée. Un peu de sport, le temps des repas, des tâches ménagères… Accordez un temps particulier à vos proches ; aux loisirs : jouez aux jeux vidéo, regardez des séries télévisées, surtout pratiquer ou apprendre un sport cérébral, un jeu de société (échec, jeu de dames…).

Le clou : il est nécessaire d’accorder un peu de temps à l’apprentissage. Mise à part la lecture et l’écriture, accordez 1 à 2 heures par jour à un MOOC. Pour bien fixer ce temps d’apprentissage dans votre emploi du temps, une bonne connaissance de vous-même vous suffit. Par exemple, j’apprends mieux la nuit : alors, je suis mes MOOC de 20 heures à 22 heures. Vous pouvez le fixer également dans la matinée, soit après les exercices physiques et le petit déjeuner. En tout cas, faites comme vous voulez. D’ailleurs, c’est l’une des valeurs des MOOC : on est libre de choisir son horaire et son rythme d’apprentissage, n’est-ce pas génial ?

3. Bien choisir votre MOOC

Choisir votre MOOC peut vous paraître difficile. Vous aurez tendance à vous inscrire dans plusieurs en même temps, sans pouvoir vous concentrer véritablement sur aucun… Pour bien y parvenir voilà ce qu’il faut faire :

En premier lieu, comparez les cours en ligne sur Class Central, qui est un site qui répertorie tous les MOOC disponibles à l’échelle mondiale, tout en les comparant et les évaluant. Cela peut vous permettre de choisir le mieux noté, le meilleur dans le champ souhaité, dans votre champ d’étude, je suppose.

En deuxième lieu, privilégiez des MOOC gratuits. Plusieurs plateformes proposent des MOOC gratuits, avec une certification payante. Pas la peine de vous affoler pour cette catégorie. Ce ne sont pas des diplômes d’établissements. Ils attestent juste que vous avez été assidu(e) et que vous avez réalisé avec succès les exercices. Matthieu Cisel, post-docteur à l’Université Paris-V, a conclu, à la suite de ses recherches, que la valeur économique de ces certificats n’est pas encore démontrée.

En troisième lieu, c’est à propos d’une question qui vient en boucle, que nombreux posent sur les réseaux sociaux et les forums : quel type de MOOC suivre ? Vraiment, ce n’est pas si évident. Parfois quand on monte sur la plateforme, soit on ne voit pas quoi choisir, soit on veut tout choisir.

Bref, il y a des cours théoriques : je vous conseille de les suivre s’ils s’inscrivent dans le cadre de votre formation ou si vous voulez combler des lacunes. Après quoi, suivez des MOOC pratiques ! Il est mieux de choisir un cours qui peut vous servir dans vos travaux et/ou être utile dans la vie professionnelle. Je pense à ceux sur le management, la gestion de projet, l’administration, les langues étrangères, entre autres ; des MOOC dont les compétences acquises peuvent être utilisées dans votre quotidien.

Que faire maintenant ?

J’espère que vous aviez bien compris la démarche ; et que vous vous posez la question : que faire maintenant ? Alors, accrochez-vous !

  1. Réfléchissez quel(s) cours voulez-vous suivre ;
  2. Fixez combien de temps souhaiteriez-vous y accorder par jour ou par semaine et durant quelle tranche de la journée ;
  3. Montez sur les plateformes (Udacity, Coursera, edX, FUN) pour regarder s’ils sont disponibles, puis comparez les sur Class Central ;
  4. Assurez-vous que le cours et la certification sont gratuites, et que le syllabus est adapté à vos attentes ;
  5. Inscrivez-vous en ;
  6. Lancez-vous à fond et Never give up!

Si ces conseils vous ont plu et peuvent-vous être utiles, ou vous avez des questions, laissez-nous un commentaire, nous serons heureux de vous répondre. Et n’hésitez pas de partager cet article pour aider d’autres personnes !

Micky-Love Myrtho Mocombe

[i] Cliquez sur chaque nom de plateforme citée dans l’article pour y accéder directement.