Une question pour les curieux.ses (2) : Que signifie l’expression « lire des doigts » ?

En lisant le livre d’Emile Faguet qui a pour titre « L’art de lire », nous pouvons lire l’expression « lire des doigts » dans le troisième paragraphe du chapitre consacré à la lecture lente. L’auteur postule pour l’idée selon laquelle, qu’en matière de lecture, la précipitation n’est rien qu’une forme de paresse. Et c’est ainsi qu’il a écrit :

« Nos pères disaient : « lire des doigts ». Cela voulait dire feuilleter, de telle sorte que, tout compte fait, les doigts aient plus de travail que les yeux. »

Alors, lorsqu’un lecteur lit des doigts, il parcoure beaucoup plus le livre qu’il ne le lise.

Une question pour les curieux.ses (1) : À qui attribue-t-on le titre d’inventeur de l’école ?

La réponse à la question posée dans la Rubrique hebdomadaire du site  www.educopluriel.com :« UNE QUESTION POUR LES CURIEUX.SES »


Réponse : C’est bien à Charlemagne qu’on attribue le titre d’inventeur de l’école. Mais ce n’est pas tout à fait vrai.

Qui est Charlemagne ?

Charlemagne est né le 2 avril 742 et mort le 28 janvier 814. Il a été couronné roi sous le nom de Charles 1er  le Grand et ensuite devenu empereur en l’an 800. Etant le deuxième roi de la dynastie Carolingienne,  il a voulu restaurer l’Empire d’Occident,  ce qu’il a d’ailleurs fait. Pour le maintenir en vie, il encourageait les moines et les évêques à enseigner et entretenir  l’école. Puisque,  Juste avant son règne, après la chute de l’empire romain, l’école était tombée en déshérence. 

Pourtant Charlemagne n’est pas vraiment l’inventeur de l’école

Selon les historiens, Charlemagne n’a pas « inventé » l’école. Puisque celle-ci existait bien avant lui. Souvenez-vous de l ’ « Académie »  qui était une école philosophique fondée par Platon vers 388 av. J.C puis celle d’Aristote, le « Le Lycée » vers 335 av. J.C.  Ces deux écoles ont  marqué l’histoire de l’enseignement. Au final, nous pouvons comprendre que l’école n’avait pas été inventée de manière prompte. Mais c’est au fil du temps que des hommes et des femmes ont apportés leurs contributions pour arriver jusqu’à l’école moderne.