Comment devenir un vrai autodidacte ?

Etre autodidacte est le rêve de beaucoup de gens. Si vous lisez cet article, cela peut signifier que c’est aussi votre rêve. Fort souvent, le terme « autodidacte » est souvent galvaudé, ce qui a pour conséquence la construction d’une conception erronée des autodidactes. En ce sens, nous pouvons tourner vers l’auteure du livre Les héritiers du Capital, Marie Ymonet, qui explique ainsi le terme :

« L’autodidacte n’est pas celui qui apprend tout seul (ce qui à proprement parler ne veut rien dire), mais celui dont les connaissances ne sont garanties par aucun titre et défendues par personne ».

C’est-à-dire, l’autodidacte puise ses apprentissages des autres de manière indirecte et  en toute autonomie à travers les livres, des sites internet, les conférences, les débats, etc.  Et cet apprentissage n’est pas sanctionné. Mais comme tout processus d’acquisition de connaissances ou encore de compétences, y compris dans l’autodidaxie, suscite l’implication de toutes les dimensions de la personne. Ce processus transcende sa sensibilité, enrichit son imagination, façonne sa conception et aussi  contribue à la formation de sa représentation de soi.  En fait, l’autoformation permet de gagner son indépendance et apprendre à son propre rythme. Mais devenir autodidacte exige un cheminement  capable de :

Cibler son domaine d’apprentissage

Le premier acte à poser pour devenir autodidacte est de cibler son domaine d’apprentissage. Et cela doit se faire avec un niveau de précision très poussée pour éviter  d’être diffus. Choisir son domaine d’apprentissage consiste à définir de manière claire et précise un champ de connaissance à apprendre. Pour mieux prendre cet engagement, il est conseillé d’établir les raisons qui vous poussent à investir le domaine en question.

Chercher à acquérir les connaissances de bases

Vous savez fort bien que le savoir est une pyramide. Il est donc primordial de maîtriser les connaissances de base dans le domaine  avant d’aller vers les plus complexes. Sinon, vous risquez de vous perdre en chemin et jeter l’éponge.  Si vous voulez maîtriser la philosophie par exemple, commencez par lire des manuels de philosophie ou d’effectuer de recherches sur les grands courants philosophiques avant de se diriger vers des livres spécialisés.

Aller vers les autres

Etre autodidacte ne signifie pas strictement de rester dans son petit coin en train d’emmagasiner de connaissances ou de compétences. N’hésitez pas à taper aux portes, discuter avec les initiés, partager avec les autres vos connaissances et produire vos propres réflexions sur des sujets relatifs au domaine. 

Développer une intelligence de situation

Intelligence de situation est un concept développé par David Autissier dans son livre intitulé Intelligence de situation : Savoir exploiter toutes les situations. Dans cet ouvrage, l’auteur définit l’intelligence de situation comme suit : c’est la capacité pour une personne de comprendre les enjeux et les personnes dans le cadre d’un échange avec la volonté d’obtenir un résultat en profitant des opportunités et des possibilités. En développant cette intelligence, elle vous permet d’affiner votre connaissance dans le domaine dans la quasi-totalité des situations du quotidien. Un simple événement peut vous apprendre plein de choses de manière fortuite.

Appliquer concrètement les connaissances

Après avoir passé un nombre de mois à travailler sur un domaine et vous avez le sentiment d’avoir maitrisé le champ, il vous reste maintenant à passer à l’action en appliquant concrètement ces connaissances apprises dans votre vie professionnelle voire d’entamer une nouvelle carrière professionnelle. Certainement, cela ne passera pas comme celui qui a fait des études dans une institution, mais en vous vendant à la Radio, à la télévision et sur internet notamment, vous pouvez clairement vous distinguez des autres.

Alors, maintenant, tout repose sur votre confiance en soi pour franchir le cap et devenir autodidacte. Ensuite, il vous faudra un peu de persévérance au début pour s’habituer à cette nouvelle réalité. Et pour s’y accéder, votre capacité d’adaptation sera mise en œuvre. Et enfin, viendra le moment où la gamme de motivation finira par baisser. Alors pour remonter la pente, il suffira de vous rappeler les raisons qui vous ont poussé à entreprendre cette aventure.

 Jean Rico PAUL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s